Assemblée générale 2016 des Foyers Ruraux du Val d’Oise : pensons les villages de demain

Les Foyers Ruraux, qui savent si bien animer nos week-ends, sont aussi des acteurs essentiels de la vie sociale des villages. A travers la politique départementale qu’ils mettent en place, ils dessinent en partie le futur visage du milieu rural. L’assemblée générale de la Fédération des Foyers Ruraux du Val d’Oise du 19 mars dernier offre une photo de ce travail quotidien.

Les Foyers Ruraux sont assez connus dans les villages du Vexin et du Pays de France. Il en existe une cinquantaine dans tout le département et ils représentent plus de 6 000 adhérents. Ces associations ont pour mission de maintenir une vie sociale dans les villages. Elles assurent l’animation du milieu rural au travers d’activités ou d’événements socio-culturels, sportifs ou festifs pour toutes les tranches d’âge de la population. En quelques années, le monde associatif a fortement évolué. Entre des usagers de plus en plus exigeants, une pression politique forte et une administration envahissante, les quelques 300 bénévoles qui animent quotidiennement les Foyers Ruraux ne peuvent plus gérer « en bon père de famille ». Les présidents d’associations sont devenus de véritables chefs d’entreprises.
Pour faire face à ces exigences croissantes, les foyers ruraux ont toujours eu une démarche solidaire : se fédérer. Ils se sont en effet dotés voilà 48 ans d’un outil professionnel au service de leurs projets : la Fédération Départementale des Foyers Ruraux du Val d’Oise (FDFR/95). Cette dernière tenait son Assemblée Générale le samedi 19 mars 2016 à Nesles-la-Vallée en présence de Gérard SEIMBILLE, Vice-président du Conseil Départemental, Marc GIROUD, Président du Parc Naturel Régional du Vexin Français et Philippe GUEROULT, maire de Nesles-la-Vallée. Ce rendez-vous annuel est l’occasion de faire le point sur la vie de la structure.
Laurent DUFOUR, président de la FDFR/95, a rappelé combien la politique de brassage des populations autour d’évènements conviviaux se trouvait validée par l’engouement nouveau autour de la notion de « vivre ensemble ». Le rapport d’activité s’est attaché à démontrer combien, en toute discrétion, la Fédération et ses associations affiliées travaillent à relever les défis que nos villages devront affronter demain.
La représentation du réseau à travers la participation à des instances de réflexion et d’actions départementales, mais aussi la communication institutionnelle, donnent à l’ensemble du réseau un label de qualité qui place les foyers ruraux en interlocuteurs logiques auprès des mairies et communautés de communes dans bien des cas. L’agenda des Foyers Ruraux sur le site fédéral est d’ailleurs l’une des principales pages consultées.
Mais c’est surtout dans son rôle d’accompagnement des bénévoles que la FDFR/95 est sollicitée. Que ce soit pour une mission d’accompagnement personnalisé sur une problématique locale, pour la mise en place de formations en groupes, pour la création de supports de documentation, l’équipe fédérale assure une grosse présence aux côtés des bénévoles.
D’ailleurs, l’assemblée générale était suivie de l’Auberge des Bénévoles. Cette réunion annuelle des animateurs, plus informelle et conviviale que l’assemblée générale est un temps d’échange autour des expériences individuelles. Elle permet de construire des bonnes pratiques et d’envisager l’avenir. Parce qu’on ne fait pas d’animation efficace sans une vision d’un objectif à atteindre. D’ailleurs, la FDFR/95 a profité de cette occasion pour annoncer son cap pour les trois ans à venir. A partir des éléments remontés ces dernières années par les bénévoles, une problématique a été définie : l’enracinement des populations dans le milieu rural. Cette problématique sera traitée à travers des axes conviviaux et ludiques : l’alimentation, avec l’opération « Mon village dans mon assiette », les paysages et les déplacements et la mémoire du passé.
La présentation comptable a exposé que toute cette politique est mise en œuvre avec des moyens qui ne cessent de diminuer, malgré le soutien du Conseil Départemental et l’ouverture des services ministériels aux problématiques de la ruralité. Ce constat renforce un peu plus la valeur de l’apport des bénévoles, sans qui rien ne serait possible. C’est pourquoi le Président de la FDFR/95, comme c’est maintenant la coutume, a finalement appelé M. Henri JOLLIVET pour lui remettre la médaille d’honneur, échelon bronze, des foyers ruraux en remerciement des nombreuses années passées à l’animation du Foyer Rural de Nucourt.

L’actualité de la fédération, c’est aussi les travaux de réhabilitation du siège social de Nucourt dont les travaux ont été partagés entre entreprises et bénévoles. Ces travaux vont déboucher, à la rentrée de Septembre 2016, sur la création d’une véritable maison des Foyers Ruraux. Ce lieu de rencontre, d’échange, de formation sera un outil de travail pour promouvoir l’éducation populaire en milieu rural. Dans le même temps, la FDFR/95 annonce la réouverture du gîte de Nucourt dans une version rénovée et avec une grande salle équipée pour recevoir des séminaires ou des formations.

Navigation

AgendaTous les événements